Booster sa confiance en soi et se sentir légitime

Aujourd’hui, on va parler de la légitimité. Se sentir légitime, se sentir à sa place… Oser faire quelque chose qu’on a jamais fait. On va essayer de creuser ça ensemble au travers d’une phrase géniale que j’ai lu dans Tools of Titans :

Si j’avais uniquement fait ce que je suis « qualifié » à faire, je serais en train de passer le balais quelque part

Alors Si toi aussi tu as déjà :

  • Pensé que tu n’avais pas le droit de faire une chose parce que selon toi, que c’est réservé à une élite
  • Que tu t’es déjà dit qu’avec ton niveau de diplôme tu ne pouvais pas prétendre à un poste qui t’intéresse
  • Eu peur du ridicule parce que ton CV est moins fourni que celui de ton voisin
  • Si tu t’es senti inférieur parce que tu n’avais pas fait X ou Y

Alors écoutes attentivement cette vidéo


Sur la nécessité d’avoir un diplôme.

En France, c’est fou l’importance qu’on peut donner au diplôme. 10 ans, 15 ans après être sorti d’une école d’ingénieur, on va continuer à rémunérer les gens en fonction de l’école qu’ils ont fait ou obtenu quand ils avaient 20 ans. Peu importe l’expérience. Un polytechnicien aura très probablement un salaire plus élevé que quelqu’un qui a fait une école moins bien classée.

Si tu n’as pas d’envies particulières pour créer ta boîte un jour, je te conseille de travailler dur à l’école pour obtenir le meilleur classement que tu puisses avoir, la suite, ça va dérouler tout seul.

Je trouve ça complètement aberrant, mais c’est comme ça. Pour autant, il y a plein de métiers ou l’expérience est beaucoup plus importante que le diplôme de départ!

Si tu es plutôt dans le milieu artistique ou de la création, je ne t’encouragerai jamais assez à accumuler de l’expérience le plus tôt possible!

C’est un thème qui est souvent revenu dans le livre et il y a souvent de supers exemples :

  • Payer 100k€ pour une école de musique alors qu’on peut commencer à jouer tous les soirs et se faire de l’expérience
  • Payer 40k€ d’école de cuisine pour avoir un diplôme pour de toutes façons, commencer par éplucher des patates dans un restaurant….

L’expérience, la meilleure façon de se sentir légitime

Si j’avais uniquement fait ce que je suis « qualifié » à faire, je serais en train de passer le balais quelque part

C’est véritablement apprendre en faisant.

Dan Carlin, un podcasteur américain passionné d’histoire.

C’est Son entourage l’a poussé à lancer son podcast! Il avait l’habitude de raconter des histoires passionnantes à ses proches, mais avait peur de se lancer parce qu’il n’est pas « historien »…

Est-ce qu’il y a besoin d’être historien pour raconter des histoires???

Dan Carlin le dit lui même : si j’ai appris une chose de mon podcast, c’est de ne pas avoir peur de faire quelque chose pour lequel on est pas qualifié

Je n’ai pas de doctorat, mais je n’en ai pas besoin pour raconter des histoires.

Il n’invente rien, il parle des différentes théories des historiens. Pour chaque podcast, il se documente et apprend beaucoup de choses. Ensuite, il utilise la formule magique « KEEP IN MIND I’M NO HISTORIAN, BUT… »

Je vous rappelle que je ne suis pas pas historien, mais…

Dis moi dans dans quel domaine tu n’oses pas te lancer « parce que tu n’est pas légitime ».

Tu n’oses pas écrire ton livre?

Tu as la trouille de réaliser ton court métrage?

Tu as peur de démarcher des clients parce que tu manques d’expérience?

S’il y a une catégorie, « meilleur premier film aux Césars, c’est bien qu’il y a une raison… »

Je suis en train de me former au Coaching, tu peux pas imaginer combien de futur coach bloquent sur le fait de faire payer leurs services.

Pendant ma formation, J’ai travaillé avec des personnes brillantes qui m’ont aidé à surmonter des blocages hyper important chez moi. Je les ai vu briller en séance de coaching et c’est formidable d’avoir la chance de travailler avec ces véritables experts. C’est d’autant plus choquant de voir ces mêmes coachs se décomposer ou avoir envie de se planquer sous la table quand on évoque le fait qu’il va falloir facturer les séances ou démarcher des clients…

Beaucoup enchaînent les formations (qu’ils doivent pourtant payer) pour avancer dans une quête de légitimité qui leur paraît nécessaire pour « justifier » le fait qu’ils fassent payer leurs séances de coaching.

Ces même personnes peuvent dire qu’elles se sentiront légitime une fois qu’elle auront coaché 10 ou 20 personnes. Mais c’est assez paradoxal quand on sait que pour trouver 10 ou 20 clients, il va falloir les démarcher d’une façon ou d’une autre !

“If you let your learning lead to knowledge, you become a fool. If you let your learning lead to action, you become wealthy.”

Tony Robbins dit que « si ton apprentissage se transforme en connaissance, tu deviendra un idiot. Si tu transforme ton apprentissage en actions, tu deviendra riche ».

Il faut de la pratique pour devenir bon, pour se sentir à l’aise. Et ça ne vient pas du jour au lendemain.

Le meilleur moyen que je connaisse pour apprendre quelque chose, c’est de pratiquer.

Dis toi bien que tous les grands ont été débutants un jour !!!

Même les Beatles ont commencé à jouer gratuitement ou pour pas cher…Mais ils ont persévéré et ils ont eu raison.

Quels apprentissages ne mets tu pas suffisamment en pratique?

Quelles compétences tu pourrais améliorer en faisant des choses?

Quelles opportunités es-tu en train de rater parce que tu n’agis pas?

Quand j’ai créé mon blog sur le genou, je me demandais toujours si j’avais le droit de parler d’un sujet ou les kinés et les médecins ont la connaissance théorique.

Et puis je me suis dit que MON EXPÉRIENCE de la douleur au genou, les recherches que j’avais menées et les galères par lesquelles j’étais passé me donnait le droit de partager des choses sur un domaine réservé à la médecine.

Un chirurgien ou un kiné qui n’a jamais eu mal au genou, même s’il a accompagné des centaines, des milliers de clients, ne peut pas savoir comment c’est dur au quotidien d’avoir mal au genou et de se faire entendre dire qu’il n’y a rien à faire et qu’il faudra faire avec la douleur jusqu’à la fin de ses jours.

Le fait d’avoir osé parler d’un sujet auparavant réservé, et d’avoir les retours passionnés de mes lecteurs, ça m’a permis d’avancer et de surmonter ma peur.

Je n’étais pas qualifié pour le faire, mais je peux dire que je l’ai fait et que j’ai aidé des gens.

Omar s’était fait opéré du genou et son kiné l’a forcé à faire une flexion complète trop tôt. Résultat, il ne pouvait plus marcher.

Le médecin de Michaël lui avait dit qu’il n’aurait plus le droit de courir, on a travaillé ensemble, il a battu son record d’ascension du mont Ventoux…

Sans mon blog, ces personnes seraient peut être encore aujourd’hui en souffrance.

Avoir tous ces retours, c’était un grand moteur pour moi.

Si je n’avais pas persévéré, je n’aurais jamais pu aider toutes les personnes que j’ai aidé.

Qui pourrais-tu aider avec tes connaissances ou tes qualités?

N’y a t’il pas des gens qui auraient besoin d’expérimenter ce que tu fais?

Qui es-tu en train de laisser tomber alors que tu pourrais améliorer sa vie si seulement tu te lançais?

La PNL pour booster sa confiance en soi

La légitimité peut aussi engendrer un certain complexe d’infériorité…

Depuis que je suis ado, j’ai longtemps eu un complexe d’infériorité vis à vis des personnes qui avaient fait des écoles prestigieuses, qui avaient créer une entreprise à succès ou tout simplement que j’admire…

Je n’osais pas parler à des personnes sans connaître la raison de ce blocage…Tout ce que je sais, c’est que j’étais tétanisé devant un certain type de personnes. Je me sentais inférieur et nul…

Un jour, j’ai croisé Vincent Collet, l’entraineur de l’EDF de Basket dans le train. Je pense que personne ne l’a reconnu dans le train, mais moi j’ai mis 2h à me convaincre d’aller le féliciter pour son travail et sa récente victoire à l’EURO Basket…

J’étais super content d’avoir pu lui dire 2 mots, mais j’aurais préféré être beaucoup plus naturel et spontané avec lui. Après coup, je me dis que j’aurais vachement aimer lui poser des questions sur sa façon de manager des joueurs grandioses comme Tony Parker ou Nicolas Batum…

Pour ce complexe d’infériorité, qui a mon sens est cousin du problème de légitimité, j’ai travaillé l’image que je me faisait de moi par rapport à l’image que je me faisais des gens que j’admire.

Pendant une séance de coaching, j’ai travaillé sur ces images. Je me voyais plus petit que ces gens là et j’ai réalisé que moi aussi, j’avais des choses en moi qui étaient au moins aussi respectables et admirables que les personnes que je regardais un peu d’en bas.

La technique qu’on a utilisé s’appelle le Swish, je ferai une vidéo très bientôt sur cette technique sur mon blog.


L’idée de cette technique, c’est de remplacer l’image négative par l’image que l’on souhaite.

J’ai travaillé à faire grandir la représentation de moi, ça m’a bcp aidé.

Aujourd’hui, je me respecte beaucoup plus et j’ai bien plus confiance en moi. Je n’ai plus peur et je ne suis plus tétanisé par personne quand j’apprends qu’elle a été à Harvard ou qu’elle a une entreprise qui génère des millions de CA.

Ça me permet d’être moi même et d’être beaucoup plus spontané quand je discute avec des personnes qui ont du succès et j’ai l’impression d’être plus écouté, plus respecté qu’avant dans ces situations 🙂 et plus je suis naturel, plus je construit de la confiance en moi.

Est-ce que toi aussi tu manques de confiance en toi?

De quoi aurais-tu besoin pour réussir à te lancer?

Si tu avais une confiance illimité en toi, qu’est-ce que ça te permettrait de faire?

Abonne-toi pour ne rien rater et je te dis à dimanche 12h00 tapantes pour une nouvelle vidéo!

Bandeau encadre Fin Article Yoann Hamon

Références

Musiques

Musique Libre de droits – Kasbo – Horizon

Tools of Titans (US)

https://goo.gl/YjR4In

Podcast : The Tim Ferriss Show (US)

http://tim.blog/podcast/

Kamal Ravikant

https://goo.gl/J9Iah7

Dan Carlin

http://www.dancarlin.com/

Le swish (US)

Anthony Robbins – Swish Pattern

Leave A Response

* Denotes Required Field