Le cycle du Deuil ou les différentes étapes du deuil

Vivre un deuil, c’est nul et je ne le souhaite à personne.

Malheureusement, le deuil fait aussi partie de la vie. Tout le monde, un jour ou l’autre sera confronté à cette expérience. Dans cet article, je vais partager avec toi ma connaissance du deuil au travers de mon expérience, mes lectures et de ma formation de coaching.

L’idée étant d’offrir un espace qui permet de mieux comprendre les étapes par lesquelles on peut passer quand on est confronté au deuil.

Sad GIF - Find & Share on GIPHY

Le deuil survient quand on perd un être cher. Mais pas que.

On peut faire face au deuil, dès qu’on perd quelque chose qui est important pour nous :

  • mort d’un être cher
  • divorce
  • toxicomanie
  • infertilité.
  • Emploi
  • Revenu
  • Liberté

Bref, que du bonheur.

La perte de chacune de ces choses peut créer un stress ou un traumatisme qui peut parfois resurgir longtemps après l’évènement.

Le deuil peut être accompagné de symptômes ou même provoquer des maladies. Chaque personne réagit différemment au stress lié à une perte mais on peut observer différents comportements ou symptômes fréquents :

  • Maux d’estomac
  • insomnies,
  • stress
  • des maux de tête graves
  • pleurs
  • se murer dans le mutisme
  • la logorrhée
  • perdre d’appétit.
  • le rythme du sommeil est perturbé et cela conduit à un affaiblissement du système immunitaire.

Sick GIF - Find & Share on GIPHY

Mon plus gros deuil à moi, ça a été quand ma femme m’a quitté et qu’elle m’a annoncé qu’elle me trompait depuis plusieurs mois. J’ai perdu non seulement ma femme, mais aussi mon amour propre, ma confiance en moi et le truc le plus dur, le fait de voir ma fille tous les jours.

Je suis passé par toutes les étapes de deuil, parfois dans plusieurs phases en même temps. Je me tapais des crises d’angoisses, j’étais réveillé à 4h tous les matins, j’ai perdu 4 kilos… ce n’était pas une partie de plaisir.

Mais il faut voir le positif. La période de Deuil est UTILE. Elle permet de se libérer du passé pour redevenir capable d’investir son énergie sur d’autres choses (personnes, projets, objets…).

Si aujourd’hui, j’en rigole, c’est parce que je crois que tant qu’on est en vie, il faut en profiter. J’avais la CONVICTION pendant ma période de deuil que je pourrais quand même être heureux, rire ou profiter de la vie. Et ça, même si je vivais une période vraiment pas facile.

Les 5 étapes de Deuil selon Elisabeth Kübler-Ross

La psychiatre Elizabeth Kübler-Ross, a longtemps étudié le deuil dans une unité de soins palliatifs. Elle a repéré 5 étapes du deuil. Tout le monde n’est pas d’accord avec cette vision, mais moi, je la trouve très bien.

  1. Déni : ce n’est pas possible, il doit y avoir une erreur.
  2. Colère : Pourquoi moi ? Je ne mérite pas ce qui m’arrive.
  3. Marchandage : Il doit bien y avoir une autre solution !
  4. Dépression : Je suis une merde, je n’y arriverai jamais.
  5. Acceptation : Bon d’accord, la terre n’arrêtera pas de tourner, alors autant garder le sourire.

L’important à mon sens, c’est déjà d’accepter qu’on ait un deuil à faire.

Peu de jours après le début de mon deuil, j’ai appelé une psy pour parler de mon expérience et la chose qui a été le plus utile pour moi c’est quand elle m’a dit « mais vous avez le droit d’être triste ».

Juste ça, ça m’a libéré d’un grand poids.

En formation de coaching, nous avons détaillé chaque étape du Deuil selon Kübler-Ross et on a identifié 2 grandes tendances :

1-La descente (le moins fun)

La perte

Le début du deuil ne peut pas commencer tant qu’on a pas réalisé qu’on avait perdu quelque chose.

Le déni, le choc

« Il est mort, Je te quitte, tu es viré, c’est fini » : BIM ! Un uppercut dans le menton. Le choc n’est pas toujours facile à encaisser et il faut du temps pour réaliser ce qui se passe.

Certains peuvent même bugguer et rester bloqué à cette étape. Ils refusent de croire l’information. Ils continuent à mettre le couvert à une personne défunte, ils participent à toutes les activités extra professionnels avec leurs ex-collègues…

Dans Shutter Island de Martin Scorsese, Leonardo DiCaprio est interné dans un asile à la suite du meurtre de ses enfants par sa propre femme. Il s’imagine qu’il est à l’asile pour enquêter sur la disparition d’une patiente. A chaque fois qu’il découvre pourquoi il est réellement dans cet asile, il est tellement sous le choc qu’il blackout et repart à zéro.

La réalité de la perte survient lorsque l’on quitte ce court stade du deuil.

La colère

Dans cette phase, il faut trouver un coupable. C’est le début d’un procès contre tous les présumés coupables mais aussi contre la personne elle-même !

La personne en deuil peut être tourmentée par de fortes contradictions. Des pulsions de vengeance peuvent ainsi la pousser à avoir des comportements qu’elle ne comprend pas elle-même.

Angry GIF - Find & Share on GIPHY

Il faut faire bien attention à ne pas faire des choses qu’on pourrait regretter à ce stade.

La peur

« Qu’est-ce que je vais devenir ??? Je n’y arriverais jamais ! »

A ce stade, les problèmes semblent tous insurmontables.

Mieux vaut rester sous la couette à regarder la télé.

On a peur de ne pas savoir comment réagir et on peut avoir peur de la réaction de l’entourage aussi.

Quand ma femme m’a quitté, je n’ai rien dit au travail. J’en ai juste parlé à mon adjoint, franchement ça m’a fait un bien fou. Il a été super compréhensif et il m’a bien épaulé pendant que j’en bavais 😉

Le marchandage

Comment négocier pour éviter d’avoir à faire son deuil ? Comment limiter les conséquences de la perte ?

On se promet ou on promet à quelqu’un de changer en échange de la situation d’origine.

Attention à ne pas promettre des choses qui ne sont pas réalistes et tenables dans le temps : « je ferais tout ce que tu veux !!! »

Tristesse

On oublie les plaintes et le marchandage, place à la tristesse. On comprend que c’est fini et qu’il n’y a plus rien à faire.

Le moral est au plus bas et on peut être dans un état dépressif, sans la capacité d’entreprendre quoi que ce soit.

C’est normal d’être mal, mais il faut se rappeler que c’est temporaire.

Je ne supporte pas de ne rien faire et de ne pas avoir de projet. Pourtant, pendant cette phase, j’étais obligé malgré moi de passer par là. Je suis un grand optimiste et je me disais que cette phase était temporaire et que ça finirait par aller mieux.

Passer du temps avec ma fille et être présent pour elle à cette période m’a beaucoup aidé. J’ai aussi fait pas mal de dessin pour me vider la tête.

On va pas se mentir, cette période est nulle. On est triste tout le temps…et puis un jour…l’espoir renait.

2-La remontée (enfin un peu d’espoir !!!)

L’acceptation

« C’est difficile, c’est comme ça. Je vais faire au mieux avec ce que j’ai. »

L’avenir ne semble pas aussi noir qu’avant. On peut repenser aux bons comme aux moins bons souvenirs vécus sans péter les plombs ou retomber en dépression.

La vie reprend son cours et on est à nouveau prêt à s’occuper de soi et réorganiser son quotidien et passer du temps avec du monde.

Le pardon

On pardonne à plusieurs niveaux. A soi-même de n’avoir pas su éviter la perte. Puis on pardonne aux auteurs de la perte.

La culpabilité et la peur ont laissé la place à la raison.

Anime GIF - Find & Share on GIPHY

Le cadeau caché

Qu’est-ce qui est possible aujourd’hui qui ne l’était pas avant ?

Le deuil permet de faire des choses qui étaient inenvisageables avant, faut voir le verre à moitié plein.

Etant un optimiste né, j’ai rapidement envisagé les bénéfices du « cadeau caché ».

Bien sûr il faut du temps pour être en capacité de pleinement profiter des bénéfices du deuil, mais ça vaut le coup d’attendre.

La sérénité

Tu es en paix avec ce moment douloureux. Tu peux en parler sans être débordé par l’émotion.

Tu profites du présent et tu peux bâtir de nouveaux projets.

Movie GIF - Find & Share on GIPHY

Comment surmonter le deuil

Comme on ne peut pas « éviter » le deuil, autant essayer le vivre de la façon la moins pénible possible.

Voici donc quelques conseils qui peuvent aider pendant cette période difficile.

Parler de la perte

Verbaliser ce qui se passe, expliquer aux autres ce qu’on vit, c’est un bon moyen d’extérioriser. Ça permet aussi aux gens à qui tu en parles de comprendre pourquoi tu es triste/en colère/lunatique.

C’est normal d’être triste

Accepter de pleurer, de ne pas avoir envie de se lever, de se sentir nul, c’est OK ! Ça ne sert à rien de se flageller parce qu’on n’est pas très jovial en période de deuil. Un boxeur qui a été mis K.O. va avoir besoin de temps avant de remonter sur un ring. Pour toi, c’est pareil.

Work GIF - Find & Share on GIPHY

Combien de temps dure le deuil ?

Ça dépend de chacun, il n’y a pas de règle. Ce qui est sûr, c’est que plus tu restes bloqué à une étape longtemps, plus c’est difficile de passer à autre chose.

Vivre dans le passé et regretter ce qu’on a plus n’aide pas. En revanche, travailler sur les potentiels bénéfices permet de se concentrer sur des choses positives. Ça donne envie d’aller de l’avant.

Ne pas faire des choses que tu pourrais regretter

Attention à ne pas agir de façon trop impulsive au risque de le payer plus tard.

C’est normal d’être en colère

Aller courir, faire du sport, crier dans son oreiller, ou taper dans un sac de frappe peut aider à libérer la colère.

Taper sur ses enfants, cracher sur sa famille ou être méchant ça n’aide pas, voir le point précédent.

Se faire accompagner

Si tu en as la possibilité, tu peux appeler un psy ou un coach pour t’aider à reconnaître et à traverser les différentes étapes par lesquelles tu passes. Moi j’en ai parlé avec le pôle d’assistance social à mon travail et à une psy. Ça m’a aidé à clarifier les choses que j’allais devoir faire et à mieux comprendre ce que j’étais en train de vivre.

Conclusion

J’espère que cet article a pu t’être utile et si c’est le cas, je t’invite à le partager. Ça pourra aider d’autres personnes à surmonter leur perte.

Si tu as une question, un commentaire ou que tu veux tout simplement partager ton expérience, laisse un commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir.

La vidéo sur les différentes étapes du deuil

Références

http://www.alloleciel.fr/guide/le-deuil/etapes-du-deuil-phases-du-deuil

http://www.cdeville.fr/article-32408659.html

http://www.soutien-psy-en-ligne.fr/blog/etapes-deuil/

http://coachingetcarriere.com/wp-content/uploads/La-courbe-du-deuil-E-Kubler-Ross.pdf

Sources photo : https://giphy.com

Leave A Response

* Denotes Required Field